Leila Assmann

Arborescences

« Arborescences », une série à la facture plus primitive dont les formes biomorphiques reconstituent des effigies féminines et masculines. Le dessin ainsi que les galbes de certaines silhouettes nous replongent étrangement dans les tableaux de La Musique et La Dance d’Henri Matisse. On retrouve des sujets typiquement japonais à l’instar des lutteurs sumo en repos ou en position de combat. (Sarah Noteman, critique et historienne de l'art - novembre 2016) « Arborescences », une série à la facture plus primitive dont les formes biomorphiques reconstituent des effigies féminines et masculines. Le dessin ainsi que les galbes de certaines silhouettes nous replongent étrangement dans les tableaux de La Musique et La Dance d’Henri Matisse. On retrouve des sujets typiquement japonais à l’instar des lutteurs sumo en repos ou en position de combat. (Sarah Noteman, critique et historienne de l'art - novembre 2016)


Créé avec Artmajeur